Biofilmographie de Daniela de Felice

Daniela de Felice naît à Milan (Italie) en 1976.


Elle étudie le dessin et l'histoire de l'art à Novara. Puis à 17 ans, le bac en poche, elle quitte l'Italie pour étudier la « Narration Visuelle » à l'ERG de Bruxelles.

C'est à ce moment qu'elle découvre le cinéma d'Alain Cavalier, dont la liberté la bouleverse.
En 1999, elle réalise « Coserelle » un premier film qui sera diffusé dans de nombreux festivals. Ensuite elle revient en Italie et travaille au sein de FABRICA, aux cotés d'Oliviero Toscani.

En 2006, elle co-réalise « (G)rêve général(e) », avec Matthieu Chatellier, son complice et compagnon d'aventures. Le film décrit une jeunesse de province qui fait l'apprentissage de l'engagement politique. Il est diffusé à Visions du Réel à Nyon, aux rencontres de Gindou, Corsica Doc, Traces de Vies…

En 2007 elle réalise « Libronero », douloureux portrait d'une famille écrasée par l'autoritarisme. Le film est beaucoup diffusé et reçoit le « Prix du Pavillon » au festival Coté Court de Pantin.

Parallèlement à son travail de réalisation, Daniela de Felice est aussi monteuse, notamment, en 2009, pour « Voir ce que devient l'ombre » de Matthieu Chatellier, portrait de Cécile Reims et Fred Deux. (Sélection Cinéma du Réel 2011, prix de l'œuvre de l'année de la SCAM et étoile de la SCAM).

Elle monte également « Doux Amer » de Matthieu Chatellier, aussi sélectionné au Cinéma du Réel.


En 2013, elle réalise « Casa » sélectionné en competition au Cinéma du Réel 2013.